Livraison offerte à partir de 90€

Nutri'

Immunity

33
Pilulier de 90 gélules végétales gastro-résistantes

Pour renforcer nos défenses naturelles, un complément alimentaire qui conforte notre potentiel immunitaire.

INGRÉDIENTS : Echinacea Purpurea : 45 mg, Extrait sec de Propolis 18% : 15 mg, Extrait sec de romarin : 25 mg, Gluconate de zinc 13,5% : 25,92 mg, Extrait sec de thé vert : 22,5 mg, Bifidobactérium bifidum : 0,75 milliard de UFC*, Lactobacillus helveticus : 0,75 milliard de UFC*, Bifidobacterium Infantis : 0,75 milliard de UFC*, Shiitake 0,1% B12 bio : 3,25 mg, Vitamine D : 1,25 mg, Vitamine A : 0,2 mg, Vitamine C : 20 mg

*UFC : Unité Formant Colonie

163 en stock

Augmentation des défenses, convalescence, prévention des infections hivernales, fatigue chronique ou persistante, infections fréquentes (rhumes, infections urinaires, etc.), blessures qui cicatrisent mal.

Posologie

3 gélules par jour.

Précautions d’emploi

Contre-indiqué en cas d’allergie à un des ingrédients, de prise d’anticoagulants ; de maladies auto-immunes. Déconseillé aux enfants et femmes enceintes et allaitantes.

Recommandations

Avoir une immunité au top permet de résister aux attaques microbiennes diverses.

Pouvoir disposer d’une immunité optimale est une nécessité pour pouvoir résister aux diverses attaques microbiennes. Que ce soit les épidémies grippales, ou virales , c’est notre potentiel immunitaire qui nous permet d’y échapper.

Nutri’Immunity contient à la fois les plantes réputées en ce domaine mais aussi des souches probiotiques qui renforcent la flore intestinale. L’ensemble confère à ce produit des propriétés stimulantes pour notre immunité.

L’ajout d’un prébiotique (Nutri’Glutamine +), de fer (Nutri’Fer), de zinc (Nutri’Zinc) et d’oméga 3  (Nutri’Omega3 DHA) ne peut être que bénéfice.

Ne peut remplacer une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. Tenir hors de portée des enfants. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. A conserver à l’abri de la chaleur dans un endroit sec et propre, à l’abri de la lumière.
Complément d’informations :

La fonction principale du système immunitaire est de protéger notre corps des maladies par la reconnaissance et l’élimination des agents pathogènes (virus, bactéries), des cellules infectées ou cancéreuses, etc. Le corollaire est la reconnaissance des antigènes de soi et de l’environnement non nocif : il s’agit d’une tolérance immunitaire.
Le système immunitaire est composé de cellules, organes et tissus formant un maillage défensif de tout notre organisme. Le système immunitaire nous protège au moyen de défenses non-spécifiques (immunité innée) et spécifiques (immunité acquise).
Parmi les défenses non-spécifiques, on trouve la peau, les poils, les muqueuses et le mucus qui repoussent physiquement les corps étrangers. La réponse inflammatoire est une autre réponse non-spécifique de l’organisme.
Les défenses spécifiques déclenchent des réponses plus ciblées contre les allergènes. Ce qui entraîne l’action des lymphocytes T commandant la réponse immunitaire et attaquant les cellules infectées (immunité cellulaire). La réponse aux agressions extérieures comprend aussi l’action d’anticorps produits par les lymphocytes B (immunité humorale).
L’intestin en particulier se caractérise par sa richesse en lymphocytes. La muqueuse intestinale joue un rôle primordial dans la défense immunitaire dans la mesure où elle est en contact direct avec les allergènes pouvant déclencher les infections. Il importe que la flore bactérienne soit en bon état car elle joue un rôle prépondérant dans la réponse immunitaire par l’intermédiaire des cellules épithéliales composant la muqueuse intestinale.
Pour stimuler l’immunité il faut d’une part la renforcer d’autre part la stimuler.
Les probiotiques proposés sont des souches reconnues pour leurs effets sur l’immunité.
Les souches probiotiques R-52, R-33 et R-71 des genres lactobacilles et bifidobactéries, déposées à l’Institut Pasteur, ont été sélectionnées par des études in vitro pour leur résistance à l’acidité gastrique et à la bile, et leur intervention sur 3 lignes de défense de l’organisme :
– 1ère ligne : renforcement de l’’effet barrière contre les microbes
– 2ème ligne : stimulation de la réponse immunitaire innée
– 3ème ligne : stimulation de la réponse immunitaire acquise
Lactobacillus helveticus Rosell®-52 se lie aux sites d’attachement de bactéries pathogènes telles que Escherichia Coli entéropathogène sur les cellules épithéliales intestinales, évitant ainsi l’installation et la translocation de l’agent pathogène.
La prise quotidienne de Bifidobacterium bifidum R0071 est bénéfique aux épisodes de rhume et de grippe pendant des phases de stress psychologique élevées », Ceci est la principale conclusion d’une grande étude probiotique randomisée, en double-aveugle, avec placebo, conduite à l’Université de Floride auprès de 581 participants, et venant d’être publiée par British Journal of Nutrition, démontrant une réduction de 45% de la probabilité qu’un participant puisse attraper un rhume/une grippe pendant un jour, avec la prise d’un probiotique comparée à la prise d’un placebo.
Ces souches bactériennes sont fraîches, c’est à dire que leurs cultures ont été réalisées exclusivement pour NFB Santé et sur demande, gage de qualité et d’efficacité.
La vitamine C, le zinc, le thé vert contribuent à la défense de l’organisme en le protégeant du stress oxydatif généré pour éliminer les agents étrangers.
Le champignon shiitake est connu pour ses bienfaits pour la santé. Il aurait ainsi des vertus anti-cancéreuses, anti-âge, anti-oxydantes, anti-microbiennes et pourrait prévenir les maladies cardiovasculaires et favoriser l’immunité.
La consommation de shiitaké pendant 4 semaines a conduit à une augmentation de la prolifération des lymphocytes T gamma-delta (60 % en plus) et NK-T (deux fois plus), indiquant un meilleur fonctionnement de ces cellules immunitaires. Il y avait aussi une élévation des niveaux de l’interleukine IL-4, du facteur TNF-alpha et des niveaux d’IL-1alpha. En parallèle, l’inflammation semblait plus faible comme le suggérait la réduction de protéines inflammatoires (CRP et protéine inflammatoire du macrophage).
Echinacea agit sur plusieurs domaines : stimulation des macrophages (cellules tueuses de toxines et d’intrus), augmentation du nombre de globules blancs, protection des cellules saines contre les germes.
De nombreuses études ont prouvé que le curcuma pouvait combattre de nombreuses bactéries.
La propolis améliore les défenses de l’organisme contre les infections bactériennes, fongiques et virales, grâce à une stimulation du système immunitaire et à ses propriétés antibiotiques. Elle vise les affections de l’appareil respiratoire et de la sphère ORL par ses effets anti-inflammatoire, antitussif et anesthésique.

Conforme aux réglementations et normes européennes. Le site de fabrication possède une certification validée par ECOCERT et travaille selon une démarche HACCP. Analyse bactériologique réalisée par un laboratoire indépendant accrédité COFRAC.

Études scientifiques :

Immune responses to killed reassorted influenza virus supplemented with natural adjuvants.
Razin MAF, et al. Acta Microbiol Immunol Hung. 2017

Effect of probiotics on digestibility and immunity in infants: A study protocol for a randomized controlled trial.
Randomized controlled trial
Xiao L, et al. Medicine (Baltimore). 2017
38. Iodine deficiency during pregnancy

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE :