Livraison offerte à partir de 90€

Nutri'

Iode

18
Pilulier de 60 gélules végétales
Complément alimentaire visant à combler les déficits en iode.
INGRÉDIENTS : L-Tyrosine : 250 mg, Iodure de potassium 76,45% : 0,098 mg, Levure de sélénium 0,2% : 37,5 mg, Zinc bisglycinate 20% : 13,25 mg

247 en stock

Catégorie :

Surpoids résistant à un régime bien conduit, frilosité, chute de cheveux, pendant la grossesse, constipation, fatigue, carence en iode.

Posologie

2 gélules le matin, pendant le repas avec un grand verre d’eau.

Précautions d’emploi

Dysthyroïdie ; thyroïdite auto-immune ; antécédent d’hyperthyroïdie par surcharge iodée ou de maladie de Basedow.

Recommandations

L’iode, un minéral qui nous manque.

Pour que notre thyroïde fonctionne correctement, il lui faut disposer d’iode et de sélénium de façon régulière. En effet, l’iode est indispensable à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Une hypothyroïdie fonctionnelle est souvent la cause d’un surpoids résistant au régime.

Nutri’Iode apporte la dose quotidienne recommandée en iode avec en plus la tyrosine et le sélénium, pour optimiser le fonctionnement thyroïdien.

Pour une meilleure absorption, on  peut l’associer à un probiotique (Nutri’Prob+).

Les oméga 3 (Nutri’Omega3 DHA) et le zinc (Nutri’Zinc) sont également utile à un bon fonctionnement thyroïdien.

Ne peut remplacer une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. Tenir hors de portée des enfants. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. A conserver à l’abri de la chaleur dans un endroit sec et propre, à l’abri de la lumière.
Complément d’informations :

La tyrosine est un précurseur des hormones thyroïdiennes.
Elle contribue en s’associant à l’iode à la fabrication de la T4 (thyroxine), qui est l’hormone précurseur de la T3 (triiodothyronine).
L’iode est donc indispensable à la synthèse de ces hormones.
Lorsque la TSH augmente et que simultanément la T4 et donc par voie de conséquence la T3 baissent, on parle d’hypothyroïdie fonctionnelle, lorsque ces valeurs atteignent la limite de la norme.
Il s’agit alors bien souvent de carence en iode qui ne permet plus à la thyroïde de fabriquer l’hormone malgré la stimulation hypophysaire de la TSH.
L’iode doit être dosé dans les urines pour prévenir cette hypothyroïdie fonctionnelle très fréquemment présente, source de complications (obésité rebelle, constipation, chute de cheveux…).
L’iode a une action fondamentale chez le fœtus, car les hormones thyroïdiennes contrôlent la croissance et la maturation cellulaire et participent au développement cérébral.
Il régule la thermogenèse pour stabiliser la température corporelle autour de 37°, et participe au métabolisme énergétique.
Le sélénium vise à améliorer l’absorption intestinale de l’iode.
La carence en iode est très fréquente.

Conforme aux règlementations et normes européennes. Le site de fabrication possède une certification validée par ECOCERT et travaille selon une démarche HACCP. Analyse bactériologique réalisée par un laboratoire indépendant accrédité COFRAC.

Études scientifiques :

Iodine deficiency during pregnancy
Rev Prat. 2017 Nov 20;67(9):998-1000.
Haab É, Ceccaldi PF, Luton D.

The Role of Iodine and Selenium in Autoimmune Thyroiditis.
Horm Metab Res. 2015 Sep;47(10):721-6. doi: 10.1055/s-0035-1559631. Epub 2015 Sep 11.
Duntas LH. Evgenidion Hospital, Thyroid Unit, University of Athens, Athens, Greece.

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE :